INSPIREE PAR LES ENFANTS DE LA RUE

À la Une

Ils marchent dans les rues, les uns sont seuls, les autres sont avec leurs parents.

Leur vie est ainsi: Quémander leur Pitance!!

Ils sont soumis à toutes sortes de contraintes: de mal, de danger; de malheur!

Certains sont sans abris, obligés de passer la nuit dans les rues; dans tous les coins de la ville

D’ autres se contentent de passer la journée, obtenir ce qu ils attendent, et rentrés chez eux afin de subvenir à leurs besoin!

QUI SONT ILS ? D’OU VIENNENT ILS ? SONT ILS DESTINES A ETRE AINSI ?

 

 

 

Publicités

La Pauvreté!

Elle sonna à ma porte, puis me demanda de l’offrir à manger !
Pendant ce temps , elle attendait gentiment à la porte , lorsque je l’ ai demandé d’entrer et de prendre place au milieu de la véranda.
J’ai pu la servir le minimum que je possédais!
Saisie de joie et de surpris, elle prit la cuillère et soudainement , elle l’a déposé .Regarda longuement le bol et me dit : ma fille depuis ce matin, je sillonne les rues à la recherche du minimum pour juste me remplir le ventre!
Je ne cherches pas quelques choses de bonnes ou de succulentes , mais juste quelque chose qui pourrait me remplir le ventre pour que je puisse tenir!
Et je ne suis pas la seule; vois-tu tant de femmes, tant d’hommes, tant d’enfant dans la rue? Ils n’ont rien qui puisse subvenir à leurs besoins! Et tout ce qui leurs intéresse c’est d’avoir de quoi se nourrir ,manger, boire ,rien de plus.
Elle me demanda si j’ai une fois jeûné, oui était ma réponse.Elle m’a dit tu vois comment c’est dure de supporter la faim; c’est tellement dure !
Eh bien c’est ce qui nous arrivent!
DE PLUS ,continua t-elle……………….

Quelles sont ceux qui veulent connaitre la suite?
Montrez-vous en commentaire!

C’EST DÉCIDÉ, JE NE ME MARIRAI POINT!!!

Je ne me marierai point!

Je ne me marierai pas ,avec des visages!
Je ne me marierai pas, avec des coeurs!
Je ne me marierai pas, avec des émotions!

Je ne me marierai pas, avec des passages ni avec des précieux!

Je ne me marierai pas, avec des temps!

Oui bien évidemment!

Hélas!

Si. Je me marierai seulement par transgression!

Oui par transgression des règles!

Quelles règles?

Les règles établies par la société Actuelle !

Oui Société Actuelle!

Il y’a bien évidemment une différence entre société Actuelle et société Ancienne!

Cette différence détruit la jeunesse!

Cette société Actuelle déconnectée de la réalité sociale finira par détruire l’Union Précieuse!

Donc je marierai seulement avec des transgresseurs, et si et seulement si je parviens à les transgresser (règles )!

Sans particulariser!

Je me marierai avec le désintéressé; l’imprévisible; l’ignorant de la société Actuelle!

Et, je saurai copier l’héritage légué par nos ancêtres!

Eh bien, JE ME MARIERAI!! J’IMAGINERAI

!

LA Religion ma foi!

La Révolte!

La Revolte, qui signifie soulèvement contre l’autorité établie , tentative de révolution.

Il est temps qu’on sache que toute révolution, concerne le peuple lui même . Comment doit- on mené à bien une révolution? Si le peuple n’a pas compris?
De mon avis, on créera des centaines de mouvements de luttes pour la cause de tout un peuple, on aura beau crier l ‘injustice, tant que ce peuple ou cette population n’a pas compris, cela n’ aboutira à rien!

Il faut que le peuple saisit le sens d’une révolution, ce qui l’empêche d’avancer, il faut que la véritable histoire soit saisie par ce peuple. L engagement à besoin du peuple!

Ce peuple aujourd’hui, doit saisir les véritables faits ! Connaître ce facteur d’obstacle (le problème ) qui l ’empêche d’avancer. Lorsque que celui-ci soit saisi, « le pointe du doigts doit cessé « .
Il suffira juste en ce moment de faire un juste replie sur soi; pour comprendre où se situe le véritable mal.

Il est tant de savoir que le problème du peuple, c’est le peuple lui même, car quiconque veut briser une nation ,se servira de cette nation, si bien évidemment cette nation n’a pas compris. Donc cette nation doit être en mesure de reconnaître le mal qui existe en elle, et essayer de le résoudre.

Pour ce fait, il faut qu’il ait éveil des consciences, il faut que le peuple ait une certaine maturité , il faut qu’il ait un changement de mentalités , dans la manière de penser, de voir les choses!

Et de savoir que s’il y’a mal, c’est à cause de nous car quiconque veut nous détruire se servira de nous même !

Une fois que cela soit faite; il ne suffira que d’agir. Car comme le disait Platon : <<la connaissance du bien ne suffit pas pour bien vivre, elle doit être accompagnée d’un principe d’action >> . Il faut agir!

Mais comment dois t’on agir?
Babacar Signate sera bien en mesure de nous l’ édifier!

Si ce peuple comprends et n agit pas ,c’est juste qu’il existe une peur qui est devenue un obstacle fasse à la révolte. En ce moment on pourra pointer du doigts ce qui nous en empêche! Et ce lamenter.

Mais sachons que, tant que cette peur n’est pas détruite on y arrivera jamais!

QU’ELLE EST BELLE CETTE MORT!

Gouttez à cette mort ! En tout cas moi j’en ai goutté; j’en sais quelques choses! Depuis que j’ai goûté à cette mort, je ne suis plus la même.

J’ai découvert un autre monde; un monde plus spécial que celle-ci, beaucoup plus important que celle que nous connaissons, celle dans laquelle nous vivons.
Ohh comme ce monde m’a fasciné, ce monde m’a séduit et ce monde m’a rendu telle que je suis. Ce monde m’a appris à distinguer les choses : le vrai d’avec le faux, le bien d’avec le mal, et m’a appris une chose très important de la vie ; une remède de tous les vices: La Maîtrise de Soi!
Ce monde m’a fait comprendre que cette vie n’est pas véridique et qu’il ne faudrait pas suivre ces désires.
Comme ce mort est important! Ce mort qui mène vers une vie meilleure; une bonne condition de vie.
Voulez-vous savoir de qu’elle mort s’agit-il?
En fait, cette mort n’a rien à voir avec celle que vous connaissez.
Cette mort je l’ai su grâce à cette belle inspiration de la vie, la philosophie.
La philosophie m’a fait comprendre qu’il existait une mort; et c’est quoi cette mort?
Cette mort n’est rien d’autre que la domestication des pulsions. Comme la si bien dit M. Descartes, je cite:<< les pulsions et désires sont naturels chez l’homme mais qu’il faut savoir les domestiquer>>.

C’est à dire , la plus grande des vices c’est de ce laisser guider par ses désires, ses pulsions, ses envies sans pouvoir les maîtriser. Et dans ce cas on devient esclave de ces derniers.
D’ailleurs raison pour laquelle Socrate nous disait:<<Philosopher c’est apprendre à mourir>>
Je suis heureuse d’apprendre que cela ne regarde pas seulement le philosophe mais tout un chacun.

Lorsqu’on tue ses désires, ses pulsions et ces envie on devient maître de nous même. Et on ne s’adonnera plus à ces futilités de la vie qui retarde l’importance! Et, pouvons dire « Bonjour à la réussite « .

Cette mort, vous n’en voulez pas?
Il faut l’envier, car elle est d’une si grande importance!!

La Vie d’un Étudiant

Venue de quelque part, de partout, de loin , juste pour la simple et bonne cause: s’enquérir  de la connaissance promise !
Après l’obtention du Baccalauréat , le rêve d’un bachelier est de s’inscrire dans une des université du pays et chercher à se lancer dans cette aventure des temples du savoir . Mais , une fois dans l’université , il commence à se répandre en plaintes !
L’Université Sénégalaise, dénommée Temple du savoir ! Ne devrions nous pas ajouté « Temple de la galère  » , »Temple de la souffrance « , « Temple de l anarchie « ? Car la vie d’un étudiant se voit difficile .
Certains disent souvent qu’ à l’université, on ne vit pas on survit. Oui, bien-sûr, la vie habituelle est différente de la vie « d’instant » ; car un espace où, le logement , l’inscription , les cours , la restauration , la bourse et son retrait…sont d’un ardu colossal !
Logement ! Un aspect fondamental et prioritaire , une nécessité. Pour une bonne condition de travail et de réussite , un bon et calme environnement est nécessaire. Mais un campus social , surpeuplé d’une telle anarchie , les <<va et vient>> se font comme bon semble , les bruits des <<baffles>> , des <<tam-tam>> ou des <<tabalas>> résonnent dans les quatre coin du campus .
De plus , en vue de l’augmentation du nombre d’étudiant , une chambre d’environ 10 à 12 m2 , séjournent plus de neufs étudiants ; d’autres passent la nuit dans les couloirs des pavillons . Pour se doucher , il est obligé de se lever à 5 h  voir 6 h du matin juste pour faire la queue , reste à voir l’état et l’insalubrité des toilettes , et , dans certains pavillons , la pénurie d’eau pose suffisamment de problème .
Pour manger au restaurant , faire la queue est indispensable ; une longue  queue , qui devient de plus en  plus longue quelquefois  dû à la <<rupture>> qui met les étudiants en  longue attente . Et ce n’est pas tout car une fois à l’ intérieure , la qualité du repas devient un souci pour l’étudiant ; le menu , n’en parlons même pas puisque c’est <<répétitif>>.
Pour l’inscription à la scolarité ,  l’obligation de se lever à 5 h aussi s’impose juste pour s’inscrire sur les listes qui permettront de faire la queue par ordre de présence . Et les cours se font après une bousculade suivie d’une course de place et , dans un amphithéâtre tellement rempli .

Qui parle d’université et d’étudiant , ne peut s’en passer des grèves . L’université est souvent le «  »champs de bataille » »entre les forces de l’ordres et les étudiants , où se mènent pierres et lacrymogènes , ou des armes qui  entraînent  parfois la mort de certains étudiants . Ces grèves sont souvent causées par la même cause , soit la bourse qui est l’appui de l’étudiant pour la satisfaction des ses besoins  , soit la sélection en Master qui impacte les étudiants en licence 3 réclamant l’orientation en niveau supérieure , et d’autres problèmes qui surviennent de temps en temps .

L’Université Sénégalaise , est un Temple où seule le Courage , la Volonté et la  Détermination peuvent te permettre de réussir ! N’est-il pas temps que cela cesse ? La condition de vie de l’étudiant ne devrait-elle pas être améliorer ? En tout cas l’étudiant est « fatigué ».

 

 

 

 

 

Ce Moment là, je me souviens!

Je me souviens de ce moment là! Oui je me souviens!

 De ce moment ; ce moment triste, où la mort avait frappé à notre porte! Ce moment là, où cette mort nous a arraché la joie de vivre en nous plongeant dans une vaste intense chagrin!

Ce moment là, où cette mort n’a eu que cible, une petite fille! Oui une jeune petite fille pleine de joie de vivre ,à la fleure de l’age!

Je me souviens de ce moment là, où la tristesse a envahit cette belle demeure plein de joie.

 Ce moment là, où les cris de douleur, de pleurs résonnaient dans les quatre coins de la maison.

Je me souviens de ce moment là, où dormir, manger, parler étaient tout un problème!

Oui je me souviens de ce chagrin atroce!

 Ce moment là, où j’écoutais cette musique qui me plongeait dans ces souvenirs des beaux moments en  sa compagnie . Oui je me souviens de ce moment où j’écoutais cette musique qui me faisait pleurer!

 Ce moment où l’auteur de cette musique disait que : «  » quand on enterre un être cher, on enterre aussi une partie de sa propre vie » »! Oui je me souviens , lorsqu’il disait aussi: «  » quand on est jeune on ne meurt pas on perd la vie » »!

Oui ce moment où le silence régnait dans cette belle demeure de joie, de bonheur et, de BRUIT!

Je me souviens de ce moment là!

 

 

 

 

 

« DE L’AMOUR » 1

Il y’a de cela quelques temps que je ne cesse de méditer sur ce vaste mot qui, depuis des décennies voir même depuis l’existence ou bien, plus précisément la naissance de ce monde, ne cesse d’embellir et de tourmenter la vie comme l’esprit humaine!

AMOUR ! Qui signifie un sentiment intense et agréable qui incite les êtres à s’unir et aussi de l’affection profonde  pour quelqu’un ou quelque chose. Bien évidemment l’Amour c’est la base de la vie,le fondement de toute chose!

Pourtant malgré cette belle conception du mot, l’ Amour peut  construire comme peut détruire l’intérieur d’un être! Il pousse dans l’engagement et la détermination sans conscience ni réflexe. A travers cela, on peut ainsi comprendre la dangerosité de l’Amour en quelque sorte.

On voit dans la vie courante certaines personnes, sous l’emprise de l’Amour, agissent de manière différente voir même négative.Et cela dans tous les cas, que ça soit la relation amoureuse, familiale, du travail, du sociale, du matériel etc .

On verra dans les relations amoureuses quelqu’un qui serait prêt à tout perdre voir même se lancer dans n’importe quel risque et danger rien que pour ne pas perdre l’ être aimé et une fois la déception, que cette relation se brise, il se retrouve dans une souffrance atroce qui la ronge à petit feu. On verra dans les familles, les membres ne tiendront pas une seule seconde, quand la mort sonne à la porte, certains même iront jusqu’à perdre la raison. Et, un père serait très sévère, très dure et stricte envers ses enfants dans le but de les protéger; une mère refuserait que son enfant le quitte pour aller poursuivre ces études ailleurs; un enfant qui sacrifie son avenir pour ne pas quitter sa famille, ses parents. On verra quelqu’un affranchir  l’interdit, et perdre ses valeurs morales et éthiques pour son Amour de l ‘argent. On verra, un autre, pour l’ Amour de son travail, négliger ses obligations familiales, morales, sociétales, etc. On verra une personne, qui aime le monde des matériels, utiliser ses prochains pour satisfaire ses besoins……..

Pourquoi cela? Est ce parce qu’ on se fie trop à l’Amour? Où est ce parce qu’on en fait un mauvais usage? Car c’est beau l’Amour, très beau même!

Il doit permettre à tout un chacun de se construire et avoir un objectif fabuleux dans la vie. Mais l’usage qu’on en fait pousse certains à affirmer que l ‘Amour est dangereux, et qu’ils ont peur de l Amour parce qu’il finit toujours par trahir! Et c’est eux qui connaissent ce que c’est Amour; parce que seuls, ceux qui ont vécu le véritable Amour sont en mesure de telles affirmations.

Pourtant l’ Amour est source de paix, de joie, de réconciliation, de vérité, de beauté, de dévouement, d’attention, de pardon, d’épanouissement, d’ambition,etc.

Et pour cela, il faut juste essayer de le canaliser, de ne pas trop se fier à lui, le métrisé    pour ne pas devenir son esclave. Ouais, ne pas être l’esclave de l’Amour. C’ est de par cette manière qu’on parviendra à vivre de façon raisonnable les merveilles de l Amour dans n’importe quel cas!